Nos avis clients
0

Mardi Conseils

Nouvelle chronique Mardi Conseils !

Nouvelle année, nouveaux conseils pratiques en immobilier !

 

Ce mois-ci, nous faisons le point sur la location d’un logement privé. 

 

L’appartement ou la maison de rêve attire beaucoup de prétendants, a fortiori de nos jours ! Très souvent, les agences immobilières (mais aussi les particuliers) requièrent du candidat locataire un dossier bien ficelé. Afin de mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut don être bien préparé.

 

Le dossier en question se compose de quatre documents : une pièce d’identité en cours de validité, un justificatif de domicile, un justificatif de situation professionnelle et un justificatif de ressources.

Ces deux dernières pièces diffèrent. En effet, le justificatif de situation professionnelle équivaut à un contrat d’embauche par exemple. Tandis que le justificatif de ressources constitue la preuve que le locataire perçoit des revenus. Le gouvernement a mis en place un service pour aider les candidats locataires dans le montage de leur dossier : https://www.dossierfacile.fr

 

Le propriétaire-bailleur peut également se prémunir des loyers impayés par deux dispositifs : la garantie loyers impayés (GLI) ou le cautionnement. Hormis si le locataire est un étudiant ou un apprenti, le bailleur ne peut pas cumuler les deux.

 

Le cautionnement vient souvent de la part d’un membre de la famille du locataire. Cette personne va rédiger un acte de cautionnement manuscrit où elle s’engage à assumer toutes les dettes locatives si le locataire venait à faillir. Elle devra également fournir un dossier similaire attestant de son identité et de ses ressources.

 

La garantie contre les loyers impayés (ou GLI) est souscrite par le propriétaire-bailleur auprès d’un organisme spécialisé telle qu’une compagnie s’assurance. Contre rémunération, à savoir entre 2 et 3 % du loyer annuel toutes charges comprises, elle assurera le bailleur durant toute la durée du contrat si le locataire venait à faillir à son engagement.

 

Lorsque le bien est mis en location via une agence immobilière, des frais s’appliqueront au bailleur et au locataire. Les frais d’état des lieux n’excèderont par les 3 € TTC par mètre carré de surface habitable. Pour les frais de dossier, de visite du logement et de rédaction du bail, le calcul est le même mais varie en fonction des zones : 

  • Très tendue = 12 € TTC par mètre carré de surface habitable
  • Tendue = 10 € TTC par mètre carré de surface habitable
  • Autre : 8 € par mètre carré de surface habitable 

 

Enfin, si le bien est en gestion locative dans une agence, des frais mensuels s’appliqueront également. En revanche, seul le propriétaire-bailleur devra s’en acquitter !

 

Chez Karika Résidences, si le département gestion locative n’est pas encore opérationnel, cela ne nous empêche pas de mettre votre bien en location ! Nous nous occupons de tout : commercialisation, choix des dossiers, souscription d’une GLI, rédaction du bail et état des lieux.
 

Trouvons ensemble votre nouvelle adresse